• #
  • #
  • #

Historique

Histoire des IAE

L'origine des IAE remonte aux années 50. A l'époque, en France, il n’existait pas en encore de filière gestion au sein de l'université. Aux Etats-Unis, en revanche, l'essor économique est alimenté par des fournées d'ingénieurs et de gestionnaires issus des meilleures Business Schools rattachées aux universités. En pleine reconstruction, la France manque cruellement de cadres alors que s'amorcent les Trente Glorieuses. En 1955, Gaston Berger, Directeur de l'enseignement supérieur au ministère de l'Education nationale, crée les Instituts d'administration des entreprises en s'inspirant du modèle américain, pour offrir un savoir universitaire de gestion qui complète le savoir-faire professionnel et rapprocher l’université du monde de l’entreprise.

Les premiers IAE ont d’abord été les instituts d’un seul diplôme, le CAAE - Certificat d’Aptitude à l’Administration des Entreprises, avec un positionnement pionnier sur la « double compétence ». Ce diplôme avait pour but de donner une compétence en gestion aux ingénieurs et étudiants diplômés des facultés de Droit, de Lettres et de Sciences, principalement. Diplôme-phare des IAE, conçu de façon à pouvoir être suivi en un an en cours du soir, c'est un mini-MBA à la française : l'enseignement repose sur la méthode des cas, approche innovante à l'époque. Il a été, pendant près de 20 ans, le tronc unique de la plupart des IAE en devenant DESS-CAAE et se poursuit aujourd’hui à travers le MAE (Master Administration des Entreprises).

Les IAE ont « grandi » dans les années 70 avec d’une part la reconnaissance progressive des sciences de gestion au sein des universités (diplômes d’Etat, Concours d’Agrégation, DEA et programme doctoraux, accueil de la gestion au CNRS) et d’autre part le développement novateur dans l’univers universitaire de partenariats avec le tissu économique et le monde des affaires (professionnalisation des diplômes, formation continue, conseils aux entreprises). La création de diplômes de référence en management se fera au cours de cette période avec la MSG (Maîtrise de Sciences de Gestion), la MSTCF (Maîtrise des sciences techniques comptables et financières) et les DESS.

En 2005, la réforme LMD change la donne et le paysage de l’enseignement supérieur. Dans ce nouveau schéma, les IAE sont très bien placés pour drainer les meilleurs candidats et devenir des filières d'élite, car la transformation des MSG et des DESS en masters, n’a fait que renforcer la ressemblance déjà grande avec les écoles privées ou consulaires. Aujourd’hui, le Réseau compte 32 IAE, aux histoires singulières dans leur contexte propre, universitaire et régional.

Les dates clés IAE REUNION

1955 Création des IAE par Gaston Berger
1963 Création d’une antenne de l’IAE d'Aix-Marseille à La Réunion
1982 Création de l’Université de La Réunion
1996 Ouverture du DESS CAAE
1998 Création officielle par décret de l’IAE de La Réunion
Ouverture du MSG
1999 Ouverture du Master MAE
2000 Création de l’IUP Tourisme
2001 Ouverture du DESS Finance
2003 Ouverture de la Licence Pro MOESS
2005 Ouverture des Licences GE, GAT, STCF
2006 Ouverture des Masters CCA, MAT, RHO, MDC
Le DESS CAAE devient Master MAE
2012 Obtention du Label de certification Qualicert
Ouverture du Master MMA en partenariat avec l'IAE de Paris
Ouverture de la Licence Professionnelle VDC

Les locaux de l'IAE : un patrimoine historique

Tout commence au début du XVIIIème siècle, la Compagnie des Indes décida de confier l’instruction aux frères Lazaristes. Le besoin d’un collège se faisant de plus en plus sentir, ce fut sur l’initiative du gouverneur Bouvet de Lozier que le projet aboutira. La première pierre fut posée en 1751 sur le terrain curial et la construction s’acheva en 1759. Certaines briques qui furent utilisées pour la construction du Collège provenaient des bateaux négriers en provenance de Nantes. Le Collège Saint-Cyprien fonctionnait depuis 1756, avant l’achèvement des travaux, sous la direction de M. Teste. M. Caulier s’occupait de l’économat tandis que Messieurs Rolet et Cambourg faisaient la classe. Les enfants les plus doués allaient terminer leurs études en Métropole. On compte parmi eux, les poètes Bertin et Parny. Le Collège apparaissait aux visiteurs « comme le plus beau et le plus vaste édifice de l’île après l’hôtel du Gouvernement ».

En 1767, lors de la rétrocession de l’île au Roi, le Collège dût fermer ses portes et les locaux furent transformés en caserne. La caserne céda la place au Commissariat de la marine et ce dernier, à la maternité coloniale puis départementale.

En 1963, sur intervention de M. Michel Debré, le bâtiment retrouva sa destination première, à savoir : la formation des jeunes. Il abrita alors l’Institut d’Etudes Juridiques, Economiques et Politiques (qui deviendra en 1971 l’une des trois unités d’enseignements et de recherches du Centre Universitaire de La Réunion).

L’IAE a été créé par décret en date du 8 janvier 1998 et occupe toujours les locaux à ce jour.