• #
  • #
  • #

Gouvernance

L’IAE est administré par un Conseil d’Administration (CA) présidé par Monsieur Maurice CERISOLA (Président de la Réunion Economique et représentant du monde professionnel). Ce conseil est composé de 14 membres (personnalités extérieures, enseignants-chercheurs, enseignants, professionnels, personnels BIATSS, usagers) élus pour quatre ans, à l’exception des représentants des usagers (étudiants et stagiaires de la formation professionnelle continue) qui sont élus pour deux ans.

La direction est assurée par Monsieur Pascal PICARD (Maître de Conférences en Sciences de Gestion) élu depuis le 8 juillet 2014, assisté d’une équipe pédagogique (enseignants-chercheurs, enseignants, professionnels) et d’une équipe administrative et technique (personnels BIATSS).

Le mot du président
Dans cette région du Sud Ouest de l’Océan Indien où divers pays, îles pour la plupart, se développent de façon originale en innovant dans des conditions naturelles difficiles, l’Université de La Réunion a de grandes responsabilités: elle se doit d’améliorer constamment son attractivité pour être un acteur incontournable du développement du territoire et de la région. Les standards et modèles universitaires actuels montrent l’importance pour une université souhaitant jouer un rôle de premier plan sur la scène nationale et internationale de disposer en son sein d’une Business School performante. Au coeur de Saint Denis, sur un site historique, entre l’océan et la montagne, c’est le rôle que tient notre IAE qui a pris une place centrale dans le quotidien de la vie des entreprises. En tant que Business School de l’océan Indien, l’IAE de La Réunion développe ses activités de formation et de recherche en gestion depuis bientôt 50 ans.
Sur un territoire où « tout est jeune » - gens qui y vivent, filières économiques, institutions – nous devons naturellement et résolument être « en pointe » dans la prise en compte des questions posées par un monde en évolution vertigineuse.
Les membres du Conseil d’Administration de l’IAE en sont particulièrement conscients et nous les en remercions vivement.
Maurice Cérisola